Article

Contrôles administratifs prévus par le code de l’environnement

La loi n° 2019-773 du 24 juillet 2019 portant création de l’Office français de la biodiversité, modifiant les missions des fédérations des chasseurs et renforçant la police de l’environnement modifie les dispositions relatives aux visites dans le cadre de contrôles administratives (article L.171-1 du code de l’environnement). La référence « à titre professionnel » pour les véhicules,...

Article

Vidéoprotection et abandon de déchets

La loi n° 2019-773 du 24 juillet 2019 portant création de l’Office français de la biodiversité, modifiant les missions des fédérations des chasseurs et renforçant la police de l’environnement modifie les dispositions du code de la sécurité intérieur relatives à la transmission et l’enregistrement d’images prises sur la voie publique par le moyen de la...

Article

Sanctions relatives à la chasse

La loi n° 2019-773 du 24 juillet 2019 portant création de l’Office français de la biodiversité, modifiant les missions des fédérations des chasseurs et renforçant la police de l’environnement aggrave les sanctions pour certaines infractions relatives à la chasse (article L.428-4 du code de l’environnement). Ainsi à titre d’illustration, est passible de 3 ans (et...

Article

Aggravation de la sanction pour non respect de la réglementation relative aux espèces exotiques envahissantes

La loi n° 2019-773 du 24 juillet 2019 portant création de l’Office français de la biodiversité, modifiant les missions des fédérations des chasseurs et renforçant la police de l’environnement aggrave les sanctions relatives à l’introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes. La sanction passe de deux ans d’emprisonnement et de 150 000 €...

Article

Infraction dans le périmètre de protection de la réserve naturelle

La loi n° 2019-773 du 24 juillet 2019 portant création de l’Office français de la biodiversité, modifiant les missions des fédérations des chasseurs et renforçant la police de l’environnement modifie l’article L.332-25 du code de l’environnement relatif aux délits commis en réserves naturelles. La sanction de six mois d’emprisonnement et de 9 000 euros d’amende...